Convalescence après une opération d’augmentation mammaire

Bien vivre sa convalescence après une opération d’augmentation mammaire

Vous avez décidé de subir une augmentation mammaire. Voici déjà quelques conseils qui pourront vous aider à bien vivre votre convalescence.

Evidemment, quelques douleurs se feront ressentir après l’opération, notamment si la prothese mammaire a été installée dans la position retro musculaire. Prenez correctement les antalgiques que votre médecin vous prescrira et ces douleurs s’atténueront vite. Vous pourrez alors quitter la clinique de chirurgie esthetique Paris très rapidement, au bout de deux petits jours.

Comme après toute intervention chirurgicale, après votre opération d’augmentation mammaire, vous devez absolument vous reposer. Vous ne pourrez vous adonner à vos tâches quotidiennes et reprendre votre travail qu’après 2 semaines. D’ailleurs, pendant les 10 jours qui suivent l’opération, l’on ne pourra pas encore enlever les fils de suture. Par ailleurs, vous ne pourrez lever les bras qu’après au moins 6 semaines.

Au début, vos seins vous paraîtront un peu lourds. Mais rassurez-vous, vous porterez des soutiens-gorges élastiques pour que vous puissiez vous en habituer rapidement, et cela pendant un mois environ. Il se peut également que l’on vous fournisse un contenseur mammaire, le but étant que vos seins puissent être bien maintenus et prendre ainsi convenablement leur place. Considérez également l’éventualité où vous devriez recourir à des massages mammaires. Même si certaines cliniques ne le recommandent pas, si votre médecin vous le prescrit, suivez son conseil.

Enfin, avant que vos seins ne soient pas entièrement cicatrisés, évitez de les mouiller. Protégez-les d’une crème adaptée car au début ils sont plus vulnérables et peuvent s’infecter facilement. A ce propos, dès le moment où vous remarquez ou sentez quelque chose d’anormale, prévenez vite votre médecin. Des visites post-opératoires seront par ailleurs effectuées tous les mois, ensuite tous les 3 mois, puis tous les 6 mois et enfin tous les ans ou tous les deux ans… c’est votre médecin qui en décidera.

Share Button