La cigarette électronique en pleine anarchie

Le marché florissant de la cigarette électroniquecigarette electronique

Il s’avère selon les statistiques que le marché de la cigarette électronique se porte bien et même très bien. Les ouvertures d’enseigne se suivent et se ressemblent et ceci partout en France. En effet, les investisseurs ont opté pour ce créneau vu le fait que le marché émerge et il reste de plus peu ou pas régulé.

A ce titre le marché de la cigarette électronique reste facile d’accès car il ne nécessite aucun savoir-faire. En effet, les modèles disponibles sont généralement fabriqués en Chine et il suffit de passer une commande pour que des cartons soient livrés.

Les modèles eGo chinois sont connus et ressemblent à des narguilés miniaturisés. Les autres modèles appelés 510 sont copiés sur la silhouette de la cigarette traditionnelle. Les e-liquides sont nombreux et leurs goûts très diversifiés. Certains contiennent plus ou moins  de   nicotine et au niveau saveurs, il y en a pour tous les goûts et les fournisseurs sont nombreux. La procédure est simple puisque l’achat du propylène glycol, la glycérine végétale et la nicotine est en vente libre. Donc ouvrir un commerce spécialisé dans la vente de  cigarette électronique est conseillé puisque les marges bénéficiaires sont importantes et en nette croissance.

L’industrie du tabac en chute libre

L’industrie du tabac est considérée comme la seule à subir le revers de la médaille puisque  son chiffre d’affaires est de 900 milliards de $ qui comparé à celui de la cigarette électronique semble dérisoire. En effet, cette dernière table sur des entrées de 4 milliards.

La situation se complique pour les fabricants de cigarettes traditionnelles car ils n’arrivent pas à réagir face à la recrudescence de ces petites PME constituant un secteur fragmenté qui se base sur une concurrence diffuse. Le seul moyen reste donc de racheter les entreprises les plus florissantes de cigarette électronique et d’en vendre sous leur label.

L’état quant à lui est garant de la législation en vigueur mais l’avenir semble incertain et personne ne sait encore où va la cigarette électronique ni qui va gagner et au vu de la situation, c’est la loi du plus fort qui va régner.

Share Button