Tout savoir sur la pose des faux ongles

Que ce soit pour des problèmes courants comme un ongle dédoublé, un ongle cassant ou un ongle rongé, mou ou juste pour suivre la tendance, ce n’est plus un secret. La pose de faux ongles fait partie du rituel de beauté de beaucoup de femmes. Cependant, sa pose n’est pas un jeu d’enfant. Elle semble facile, mais nécessite plus de précisions pour assurer un aspect réussi.

Quel type de faux ongles choisir ?

Il appartient à chaque femme de faire son choix de faux ongles : modelés ou sculptés. Chacun présente autant d’inconvénients que d’avantages. En fait, les faux ongles modelés, également appelés faux ongles en capsules sont fabriqués en plastique à partir d’un modèle d’ongle naturel. Ils se posent facilement au moyen d’une colle spéciale, et coûtent moins cher. Toutefois, ils se décollent rapidement. Les faux ongles sculptés sont conçus directement par une application de pâte en résine ou en gel UV sur des ongles bien limés, et ce juste avant de la pose. Une fois bien modelés sur les ongles sains, ils doivent être séchés avec une lampe UV. Ils paraissent plus naturels et peuvent durer pendant des mois. L’avantage avec cette méthode c’est qu’il est possible de faire une retouche pour cacher les repousses des ongles.

Les faux ongles endommagent-ils les ongles ?

Selon les experts, les ongles ne respirent pas. Ils se laissent pénétrer par des agents externes qui passent dessus tels que l’eau, les microbes, les mycoses… qui les fragilisent et les cassent. Donc, le fait de porter de faux ongles assez longtemps n’a aucun inconvénient sur la santé et la repousse des ongles. Au contraire, ils stimulent la repousse et protègent les ongles des agressions extérieures. Dans le cas de l’application de la résine et du gel UV, le fait de les retirer et de les changer régulièrement implique qu’il faut limer davantage les ongles naturels. C’est un procédé qui les affaiblit.

Share Button