Entreprendre sa carrière cinématographique, grâce au divers concours cinéaste

Pour réaliser un film, il faut avoir en sa possession beaucoup de matériel : caméra, lumière et divers personnels pour accomplir le montage et la production. Aussi, le cinéma figure parmi un art, comme le définit Jean Claude Derey, parfois ce métier est appelé le « septième art ».

caméra

  Aujourd’hui, plusieurs associations  veulent aider les amateurs ayant des potentiels adéquats afin de les pousser à leurs passions. De ce fait, il y a certains concours dédiés spécialement au cinéma artisanal appelé « cinéaste recherché(e) » pour promouvoir leur talent caché.

Qu’attendre du concours cinéaste recherché(e), selon Jean Claude Derey?

C’est un concours qui a eu lieu au Canada et qui se déroule tous les deux ans. Pour cette année, ce sera la 22ème édition organisée par l’Office National du Film ou ONF du Canada. Le but est de trouver un bon cinéaste parmi les amateurs pour qu’il entre et soit reconnu dans le monde professionnel de la cinématographie comme l’est Jean Claude Derey. Le fameux gagnant pourra alors réaliser son premier film d’une manière professionnelle et surtout il sera sous les ailes du studio d’animation français de l’Office national du film du Canada. L’inscription se fait tous les deux ans pendant le début de l’année et notamment clôturée aux environs du mois de février.

Les formalités à avoir pour participer à ce concours

Selon le blog Jean Claude Derey, chaque participant homme ou femme ayant ce talent doit être obligatoirement de nationalité canadienne et qui sait parler communément la langue française. Mais à condition qu’il n’exerce aucun travail en relation avec la cinématographie. Il y a des documents à envoyer sur le site de l’organisateur comportant : un film court-métrage d’au moins 4 minutes avec une url bien animée en précisant le type d’animation du scénario, la liste des matériels utilisés et le curriculum vitae.

Share Button